Pour nous suivre:         

Pompe à vide et dépoussiérage : trois exemples d’usages gagnants pour votre usine

Pompe à vide et dépoussiéreur

Quand on pense à l’utilisation d’une pompe à vide (en anglais : high-vacuum pump), l’idée d’y ajouter un dépoussiéreur ne vient pas toujours immédiatement à l'esprit. Pourtant, c’est un duo gagnant pour une raison bien simple : dans plusieurs situations, un dépoussiéreur est le principal moyen de protéger adéquatement la pompe de votre système.

Bien qu’elles puissent opérer sous une très haute pression, ces dernières ne sont pas conçues pour gérer la poussière. Les débris de votre usine qui s’infiltre dans les tuyaux jusqu’à la pompe auront tôt fait d’abîmer celle-ci, et de vous laisser avec d’importants frais de réfection qui auraient pu facilement être évités. Au-delà de la protection de votre pompe, le duo dépoussiéreur et pompe à vide se révèle très performant dans différents cas de figure. En voici trois.

Besoin d’un système d’aspiration central?

Les poussières industrielles sont souvent explosives et vous savez qu’il n’est pas envisageable de les laisser s’accumuler. Vous savez aussi que l’entretien ménager est important, notamment pour éviter les explosions justement. Si un simple aspirateur industriel demeure une manière efficace de nettoyer, recourir au système à vide, doublé d’un dépoussiéreur peut être bénéfique, surtout si vous possédez une grande usine. Les avantages? Moins de matériel (juste un tuyau) et la possibilité pour plusieurs membres de votre équipe d’utiliser le même système à l’aide de plusieurs prises. Cela est tout à fait pertinent pour nettoyer la station de travail d’un procédé automatisé qui n’est pas en opération par exemple, ou si vous souhaitez aspirer les poussières qui n’auraient pas été préalablement captées à la source.

À cet effet, la norme NFPA 654 stipule qu’il est interdit d’accumuler plus de 3.2 mm (1/8 po) de poussière combustible sur une surface de travail pour une période inférieure à 24h. L’utilisation d’un soufflet d’air comprimé est d’autant plus prohibée, car elle crée un nuage de poussière explosif extrêmement dangereux pour la santé et la sécurité des travailleurs. De là vient l’utilité d’opter pour un système d’aspiration centralisé à haute pression afin de nettoyer l’environnement de travail sans risques.

Objectif accumulation zéro : la captation à la source

Dans les industries où l’on manipule des matériaux dont la poussière est très explosive, munir les outils avec lesquels vos employés travaillent d’une prise d’aspiration à la source est une excellente méthode pour récolter la poussière et l’acheminer directement au système de dépoussiérage central. De ce fait, les travailleurs, même nombreux, demeurent mobiles.

La combinaison pompe à vide et dépoussiéreur ainsi utilisé permet entre autres de capter les fines poussières potentiellement cancérigènes, ou encore d’aspirer la fumée de soudure contenant du chrome hexavalent. Résultat : pas d’accumulation de matière respirable toxique et donc moins de nettoyage. De plus, cette solution permet de respecter les normes de santé-sécurité en ce qui a trait à la gestion des contaminants en suspension dans l’air.

Déplacer la matière première avec un convoyeur pneumatique

Pour vos besoins d’acheminement des matières premières (poudres, granules, billes, etc.), la pompe à vide et le dépoussiéreur peuvent agir à titre de convoyeur pneumatique. La pompe aspire la matière première entreposée dans le silo, qui transite ensuite dans les tuyaux. Arrivée à destination, la matière est séparée de l’air comprimé grâce au dépoussiéreur placé en fin de circuit. La matière tombe au bas de la trémie par la force de la gravité. Cette dernière est aussitôt prête à être utilisée dans l’étape subséquente du procédé de production. Quant à l’air sous pression, il est filtré par le dépoussiéreur et évacué à l’extérieur tout en assurant qu’aucune matière ne soit perdue.

Une expertise pointue au service de vos besoins

Les différentes utilisations d’une pompe à vide associée au dépoussiéreur décrites ici exigent toutes une conception irréprochable. Prenez par exemple la vélocité minimale du système à maintenir en fonction de l’utilisation réelle. Le défi? Conserver une vitesse minimale de 4500 pieds/minute afin d’éviter l’accumulation de particules potentiellement explosive au sein du réseau, y compris sur les lignes auxquelles plusieurs prises d’accès sont raccordées. L’astuce? Installer un système de valves et de clapets pour maintenir le débit et protéger la pompe contre la surchauffe.

Vous redoutez les implosions (et on vous comprend!)? Nos experts adaptent la conception des dépoussiéreurs et ajoutent des renforts pour qu’ils résistent à une haute pression (entre -80 et -180 Po H20). Ce design est d’ailleurs validé lors de simulations par élément fini par le biais d’un logiciel spécialisé. Puisqu’un système à vide demande une étanchéité supérieure, des attaches renforcées avec joints étanches sont installées. Toutefois, ces dernières interfèrent avec la conductivité de la mise à la terre. C’est pourquoi nos experts s’assurent de pallier ce détail en reliant la mise à la terre sur l’ensemble des sections du système. Cette étape assure qu’aucune partie du réseau de dépoussiérage n’accumule d’énergie statique pouvant mener à la création d’étincelles.

Que vous ayez besoin d’un dépoussiéreur sec ou humide combiné à une pompe à vide, nos experts seront en mesure de trouver la solution qui vous convient. Il nous fera plaisir de vous accompagner.

 

Entrez en contact avec nos experts!

 


Pompe à vide et dépoussiéreur

Entrez en relation

Pour toutes requêtes ou questions, veuillez nous contacter par téléphone ou en remplissant le formulaire ci-dessous.

Sans frais: +1-800-263-2303

Invalid Input

Please type your Company name.

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input

Invalid Input