Pour nous suivre:

La douche d’air : la solution de décontamination sécuritaire

douche d'air

Malgré les efforts répétés des différents intervenants des milieux industriels et de la construction, les maladies professionnelles liées à la poussière et à la gestion des particules fines en suspension dans l’air demeurent courantes.

Il existe une multitude d’équipements pour minimiser la quantité de poussière respirable dans l’air. Malheureusement, l’une des situations nécessitant l’élimination des contaminants est trop souvent escamotée, surtout lorsqu’il est question de poussières invisibles : le nettoyage des vêtements de travail.

L’air comprimé : une méthode risquée

Avant de quitter leur poste, certains travailleurs doivent inévitablement dépoussiérer leurs vêtements, sans quoi ils contamineraient les aires de repos, de repas et les vestiaires. Entre chaque pause et aux changements d’équipes, ils entreprennent donc un processus de décontamination qui doit être rapide et efficace. Pour plusieurs, la solution privilégiée demeure l’utilisation d’un soufflet à air comprimé.

L’air comprimé est fréquemment utilisé pour nettoyer les espaces de travail et les vêtements des employés parce qu’il est facile d’utilisation et accessible dans la plupart des industries. Pourtant, en plus d’être inefficace, cette méthode de nettoyage comporte plusieurs risques et est interdite sur de nombreux territoires.

Plus dangereuse que vous le pensez

Selon le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, l’utilisation d’air comprimé pour souffler la poussière des vêtements est une pratique qui doit être proscrite. L’air comprimé, d’abord, ne peut que déplacer la poussière. Lorsqu’un jet d’air est propulsé vers le travailleur, les particules nocives sont restituées dans l’air. L’utilisation de cette technique doit alors être combinée à une étape d’aspiration. Dans le cas de particules fines comme la silice, l’air comprimé est d’autant plus dangereux que les particules ne sont pas visibles lorsqu’elles sont en suspension ou sur les vêtements. Il est donc facile de comprendre en quoi cette technique est contre-productive.

En plus de présenter un risque de contamination, l’utilisation d’air comprimé peut en elle-même être dangereuse. Dépendamment du type de matériaux présents dans l’environnement de travail, les particules peuvent être projetées vers l’employé et le blesser. Finalement, le jet d’air en tant que tel représente un danger : il peut facilement déloger un œil de son orbite, causer une perte d’audition ou même provoquer la rupture d’un tympan.

Faire partie de la solution en implantant une nouvelle technologie

Si l’air comprimé est à bannir, il doit tout de même être remplacé par une autre méthode de dépoussiérage. Puisqu’une politique de tolérance zéro concernant la présence de particules telles que la silice dans toutes les industries est progressivement mise en place, la question se pose de plus en plus : comment arriver à protéger les travailleurs contre un agent toxique qu’on ne voit pas ?

Un bon système de protection contre la poussière doit agir en deux temps. Il doit déloger la poussière des vêtements et l’éliminer de l’environnement de travail. Pour qu’elle soit adoptée, cette solution doit être facile d’utilisation. Une technologie bien connue remplit tous ces critères : la douche d’air.

Une solution sécuritaire et performante

Composée d’une chambre hermétique munie de ventilateurs à deux vitesses, la douche d’air réussit à dépoussiérer l’employé, à récolter la poussière et à filtrer l’air en quelques secondes. La fermeture automatique des portes avec un loquet magnétique activé par une sonde infrarouge évite l’ouverture accidentelle de la cabine lors du processus de décontamination. Une fonction d’autonettoyage à basse vitesse permet ensuite d’assainir de la cabine lorsque l’opérateur en est sorti.

Cette solution s’applique à diverses industries : des centrales électriques aux aciéries en passant par les entreprises de broyage et de malaxage. La douche d’air peut également être adaptée aux besoins de toute entreprise par l’installation d’une seule unité ou par la création de tunnels de décontamination. Facile d’utilisation et d’entretien, elle permet au travailleur de se décontaminer de manière autonome. Puisque l’air est filtré suite au dépoussiérage de l’employé, les contaminants sont éliminés de l’espace de travail plutôt que simplement déplacés.

La douche d’air en bref

Afin d’offrir la meilleure solution possible à ses clients, AIREX a récemment intégré la douche d’air à son catalogue. Hautement performante, cette technologie comporte plusieurs caractéristiques techniques dignes de mention :

  • Filtres à air en circuit fermé à deux stades :
    • Filtre primaire à efficacité de type G1
    • Filtre secondaire de type HEPA avec 99,99 % d’efficacité à 0,3 micron
  • Dispositif anti statique à l’intérieur du flux d’air
  • Intérieur entièrement en acier peint
  • Lampe fluorescente au plafond
  • Bouton d’arrêt d’urgence
  • Sonde de pression différentielle pour mesurer la durée de vie des filtres
  • Onze buses à rotation 360 avec vélocité de 20 à 25 M/S

Après avoir pris connaissance des dangers du nettoyage à l’air comprimé, êtes- vous prêts à mettre cet outil à l’essai? Contactez-nous pour en savoir plus sur la douche d’air!

 

Contactez-nous!

 


douche d'air

Entrez en relation

Pour toutes requêtes ou questions, veuillez nous contacter par téléphone ou en complétant le formulaire ci-dessous.

Sans frais: +1-800-263-2303

Nom complet(*)
Invalid Input

Entreprise
Please type your Company name.

Courriel(*)
Invalid Input

Téléphone(*)
Invalid Input

Message(*)
Invalid Input

(*)
Invalid Input

Portail

 

Social