Pour nous suivre:

La prévention face aux poussières métalliques hautement explosives - partie 3

Outil de transformation du métal produisant des étincelles

Lors de nos précédents articles, nous avons mis en lumière les différents éléments pouvant mettre en péril la santé et la sécurité des travailleurs au sein d’entreprises spécialisées dans la fabrication de produits en métal. Nous avons, par la suite, levé le voile sur les types de métaux hautement explosifs présents dans les divers secteurs manufacturiers ainsi que déterminé leurs dangers inhérents. Dans le même ordre d’idée, nous aborderons au cours de cette chronique les diverses situations potentiellement à risque que vous devrez prévenir sur votre lieu de travail.

DANS QUEL CONTEXTE peut-on déterminer si votre entreprise est à risque ?

Bien que vous n’ayez jamais eu de problème auparavant, cela n’est aucunement garant de la sécurité de vos installations à long terme puisque votre degré d’exposition au risque peut varier à tout moment. Que ce soit en raison de l'introduction d'un nouveau procédé, d’une interruption temporaire de l’entretien ménager ou bien même d’une décharge d'électricité statique provoquée par une mauvaise mise à la terre. Une vigilance constante et une gestion du changement sont cruciales afin d’identifier les facteurs pouvant être la source d’accidents graves.

Entretien ménager

Entretien ménager

L’une des violations fréquemment rencontrées lors d’inspections est le niveau (critique) d'accumulation de poussière jugé dangereux sur les lieux de travail en raison de pratiques d'entretien ménager déficientes. Advenant qu’un inspecteur soit en mesure de glisser son doigt sur une surface poussiéreuse ou de voir une empreinte, l’entreprise est alors considérée en faute. En outre, la NFPA a récemment resserré sa définition d’une surface poussiéreuse dangereuse (dans la norme NFPA 654), définissant comme toute couche de poussière de 1/64 Po. (0,4 mm) ou plus.

Une tâche d'entretien simple, mais importante consiste au remplacement des filtres du système de dépoussiérage lorsque le système atteint une limite de pression différentielle tel que prescrit par le fabricant ou lorsque la chute de pression à travers le dépoussiéreur affecte négativement la capacité du système de capturer la poussière.

Les poussières auxquelles les travailleurs sont exposés ne sont pas toujours nocives pour la santé à court terme. Cependant, une exposition prolongée peut mener à des maladies professionnelles respiratoires. Selon La CNESST ceux-ci représentent 25% des maladies professionnelles reconnues.

C’est pourquoi qu’un entretien ménager efficace diminue les risques tant sur le plan de la santé que de la sécurité.

Techniques de travail

bonnes pratiques de travail

Les bonnes pratiques quant aux méthodes de fabrication de produits métalliques sont sans équivoque le facteur de risque dominant au sein des industries manufacturières. Bien que les entreprises aient le devoir de développer des programmes de prévention et de s’assurer de mettre en place une organisation du travail muni de techniques sécuritaires, il n’en demeure pas moins qu’il est impossible de prévenir complètement les accidents. Voici donc quelques concepts à retenir afin d’améliorer votre gestion du risque.

Gestion des étincelles

Qui dit transformation du métal pense aux importantes quantités d’étincelles générées par les diverses activités inhérents à ce secteur tel que le soudage ou le meulage. Bien que leurs présences soient inévitables, il est essentiel de prendre certaines mesures afin d’en contrôler la dispersion. Il en va, a priori, de la responsabilité du travailleur de bien gérer sa technique quant à l’angle, la distance et l’intensité de ses opérations. L’exemple ci-dessous illustre bien le risque d’une mauvaise gestion des étincelles.

Fait vécu :

Un ouvrier travaillant à l’intérieur d’une cabine environnementale meulait une pièce d’acier dont les étincelles qu’il générait percutaient les persiennes du dépoussiéreur. Hélas, des étincelles furent aspirées à l’intérieur du dépoussiéreur et embrasèrent la poussière d’acier accumulé pour en ressortir sous forme de fumée toxique. Incommodé suite à l’inhalation de ladite fumée, l’ouvrier en question nécessita d’urgence l’intervention d’une équipe médicale.

Gestion de la transformation des matières premières

Vous avez probablement déjà entendu parler de la corrosion galvanique. Cette réaction électrochimique entre deux métaux qui, une fois mis en contact dans un environnement corrosif, réagissent en accélérant le processus d’oxydation de l’un des métaux. Lorsque les composantes métalliques sont sous forme solide (ex. : plaques ou lingots), cette réaction est sans danger puisque la surface par rapport au volume en contact restreint la réaction à un niveau négligeable. Il en est autrement lorsque ces différents métaux sont en contact sous forme de fines particules. Puisque la proportion de surface par volume est beaucoup plus grande, le transfert élevé d’électron amplifie le processus d’oxydation et atteint un seuil pouvant déclencher une combustion spontanée.

Fait vécu :

Un opérateur ébavurait des composantes de zinc. Les poussières captées étaient, quant à elles, acheminées vers un dépoussiéreur. Afin de répondre à une requête imprévue, l’opérateur fut invité à modifier quelques composantes d’aluminium. Ce dernier décida de procéder à la requête tout en demeurant à la même station de travail. Les poussières d’aluminium furent alors captées par le même système de dépoussiérage puis se mélangèrent aux poussières de zinc préalablement accumulées. C’est alors que les deux types de poussières métalliques réagirent en produisant une déflagration par l’intermédiaire d’une corrosion galvanique.

Gestion des poussières captées

Une opération relativement courante au niveau de l’entretien d’un système de dépoussiérage est le remplacement des barils ou conteneurs ayant accumulé les poussières préalablement captées. Les conditions d’entreposage de ces récipients de poussières métalliques hautement explosives sont malheureusement souvent négligées. Il arrive que ceux-ci soient rangés puis oubliés dans un coin de l’usine. Tel que mentionné lors d’un article antérieur, les poussières métalliques peuvent s’enflammer par elles-même à la suite d’une réaction d’oxydation. N’oubliez pas que, même une fois captées, les poussières de métal sont une bombe à retardement qui doivent être gérées afin d’éviter qu’elles ne prennent en feu. Si nécessaire, nous vous invitons à contacter une entreprise spécialisée afin de disposer de vos barils ou conteneurs remplis de poussières métalliques de façon sécuritaire.

Ajout d’un nouveau procédé

ajout nouveau procédé

Une autre circonstance potentiellement à risque provient de l’ajout d’un nouveau procédé tel d’une machine-outil sur la ligne de production. Lorsque le temps est venu de raccorder l’équipement au système de dépoussiérage existant, il n’est pas rare de constater une conception dont le prolongement du réseau fût installé sans une vérification préalable de la capacité du système. Ce type d’omission peut occasionner de sérieux problèmes.

Tout d’abord, l’ajout d’un nouveau point de capture sur le réseau affectera la capacité de filtration en diluant le débit d’air général. Cette baisse de pression réduira ainsi l’efficacité de captation et par conséquent, les stations de travail qui auparavant étaient exemptes de particules accumuleront doucement une fine couche de poussières métalliques hautement inflammable.

De plus, l’affaiblissement de la vélocité de l’air à l’intérieur du réseau de conduits mènera à une incapacité d’acheminer les particules jusqu’au dépoussiéreur. C’est alors que des accumulations de particules au sein du réseau se formeront progressivement. À partir de ce moment, ce ne sera qu’une question de temps avant qu’un incendie ou une explosion ne survienne.

Conclusion

Suite à la lecture des trois premières parties au sujet des poussières de métal hautement explosives, vous êtes dorénavant en mesure de faire des liens entre les types de métaux et leur processus de transformation afin de déterminer le niveau de risque auquel votre milieu de travail est exposé.

Lors du prochain et dernier article sur le sujet, nous ferons le point à propos de la configuration de votre système de dépoussiérage ainsi que l’aménagement recommandé selon les différentes lois en SST et les normes NFPA.


Outil de transformation du métal produisant des étincelles

Entrez en relation

Pour toutes requêtes ou questions, veuillez nous contacter par téléphone ou en complétant le formulaire ci-dessous.

Sans frais: +1-800-263-2303

Nom complet(*)
Invalid Input

Entreprise
Please type your Company name.

Courriel(*)
Invalid Input

Téléphone(*)
Invalid Input

Message(*)
Invalid Input

(*)
Invalid Input

Portail

 

Social